● Sacré Steed ! par Sabrina Saussol Ateliers ●

 

Je vous présente ma formidable collaboration avec Sabrina Saussol, céramiste depuis un peu plus d’un an et architecte d’intérieur sur Montpellier depuis maintenant dix ans.
Son envie d’élargir son horizon créatif et d’appliquer ses acquis à un autre medium l’ont amenée doucement à la conception d’objets.
Son amour de la poterie l’a conduite en 2012 jusqu’au Vietnam où, sans intention particulière, elle y a aussi retrouvé ses racines paternelles.
Cela a nourri son travail c’est certain.
Je crois qu’elle a ramené de ce voyage une délicate sensibilité qui enveloppe les formes de ces pièces et ces fines gravures. Ajoutées aux contours dentelés, tous ces détails laissent voir une empreinte tantôt végétale tantôt organique.
Sa sensibilité n’est jamais dissociée de la technique et j’ai apprécié le regard doux qu’elle a posé sur le dessin initial de la tasse que je lui ai proposé.

Le bleu canard est un bleu nuit.
J’ai eu un coup de cœur immédiat pour la couleur bleu canard qu’elle utilise qui, une fois émaillé, prend un habit bleu nuit très profond.
Cette couleur se marie si bien avec l’univers de Sacré Steed ! qui aime voyager dans les années 40 et 50.
J’ai demandé à Sabrina ce que représentait pour elle ce bleu si présent dans ses collections : « Je cherchais un bleu profond qui contraste avec le blanc immaculé de la porcelaine mais qui reste lumineux. Je pense être influencée par mon goût pour les Arts Déco. Ce bleu non émaillé est un bleu canard, couleur très en vogue à cette époque. Je travaille beaucoup sur le thème du paon, d’où mon attirance pour cette couleur ».

Étudier. Échanger. Expliquer les contraintes. Tester. Simplifier.
J’ai dessiné la tasse dans un premier temps. Puis on a échangé. Un pied de tasse difficile à tourner, puis finalement qui disparaît pour ne laisser que le bol. Une gravure sur une seule face de la anse. L’intérieure de la tasse blanc et uniforme. Il a fallu faire des choix, que la technique nous a parfois imposées mais qui au final, avait un sens dans l’esthétique. La simplicité est l’exercice le plus difficile. Trop de gravure + le cumul des effets émaillé/mat aurait rendu la lecture de l’objet indigeste.

Une fabrication longue et intense.
Les étapes de fabrication sont longues et c’est sans compter les longs échanges à l’atelier pour caler la forme définitive :
.Tournage.
.Séchage. Une journée.
.Découpe de la forme de la anse avec gravure du disque sur une face.
.Découpe de la fente et mise en place à l ‘ aide de barbotine (porcelaine semi liquide).
.Nettoyage à l’éponge.
.Tournasage du bol (qui permet de retirer l’excédent de terre). Le montage de la anse se fait à ce moment-là. Il faut que la pièce et la anse aient le même taux d’humidité sinon ça se fend au séchage.
.Séchage.
.Ponçage. 1 journée.
.Couleur. Un film masque est mis en place sur la anse pour qu’elle reste blanche.
.Séchage du masque. 15 minutes.
.La tasse est trempée dans la couleur.
.Séchage. 15 minutes.
.Retrait du film masque.
.Signature de la pièce en sous face.
.Séchage. 2 jours minimum.
.1ère cuisson à 980 degrés. Environ 20h, le temps que le four refroidisse.
.Mise en place d’un film masque en sous face pour éviter d’avoir de l’émail et que la pièce colle à la plaque du four !
.Émaillage.
.2ème cuisson à 1280 degrés. Environ 25h, le temps que le four refroidisse.

sacresteed_sabrinasaussolateliers

Le point technique le plus difficile dans la fabrication de ce modèle a sûrement été de trouver l’épaisseur « juste » de la coupe pour d’un côté être suffisamment fine et agréable aux lèvres et qu’en parallèle le poids du disque ne fasse pas fissurer la coupe à la cuisson. Le montage est très délicat car il a tendance à fendiller la tasse au séchage.

Sabrina a complètement respecté ce que je souhaitais au départ. Toutes les tasses sont uniques et aucune ne ressemble à sa voisine.
Une tasse très arrondie ou légèrement plus évasée, la anse en forme de disque posée telle une tranche de fruit sur le rebord de la tasse, son bleu profond, parfois uniforme, parfois plus nuageux, parfois marqué de coulures sur les rebords.
J’aime son charme rétro et épuré. Puis le clin d’œil ultime : nos signatures en S. se mariaient joliment…

En vente dès dimanche sur la boutique Sacré Steed !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s